Quelques placements intéressants pour alléger ses impôts

Tout comme l’investissement immobilier, il existe certains placements qui permettent aux contribuables d’alléger leurs impôts. Ces dispositifs, peu connus des particuliers, ont été élaborés par l’État afin d’inciter les ménages à participer au développement des secteurs ou structures économiques appuyés par le pouvoir public. Voici quelques placements qui vous donneront l’opportunité de diminuer la pression fiscale qui pèse sur vous.

Les FCPI, un placement dans les PME innovantes

Les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) sont des produits de gestion collective. Ils ont été élaborés par le gouvernement dans l’optique d’encourager les particuliers à investir leurs économies dans des PME-PMI innovantes et de soutenir le développement de ces compagnies. Ce dispositif de défiscalisation est très prisé des contribuables qui souhaitent alléger la pression fiscale qui pèse sur eux. Et pour cause, il offre l’opportunité de réduire l’IR (impôt sur le revenu) ou l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune). Pour bénéficier de ces avantages, il faut que vous investissiez de l’argent dans une société qui réponde à diverses conditions. Tout d’abord, la PME (petite et moyenne entreprise) doit respecter une des exigences de l’article L214-30 du code monétaire et financier :

– Avoir réalisé, au cours de l’exercice précédent, des dépenses de recherche représentant au moins 15 % des charges fiscalement déductibles au titre de cet exercice ou, pour les entreprises industrielles, au moins 10 % de ces mêmes charges.

– Justifier de la création de produits, procédés ou techniques dont le caractère innovant et les perspectives de développement économique sont reconnus ainsi que le besoin de financement correspondant. Cette appréciation est effectuée pour une période de trois ans par un organisme chargé de soutenir l’innovation et désigné par décret.

Après, l’entreprise doit se situer dans un pays de l’EEE (espace économique européen) hors Suisse, Liechtenstein et Monaco. De plus, elle est tenue de respecter les impôts sur la société en France ou dans une contrée de l’EEE. Pour finir, le capital de la compagne ne devra pas être détenu par une seule personne. À titre d’information, si vous désirez réduire votre IR et votre ISF à la fois avec un FCPI, vous pouvez faire deux souscriptions différentes.

Le mandat de gestion, une méthode efficace pour diminuer son ISF

Le mandat de gestion est un dispositif créé en 2007 suite à la loi TEPA (Travail de l’Emploi et du Pouvoir d’Achat). Ce produit de défiscalisation est un outil permettant aux contribuables de bénéficier d’une réduction de l’ISF à hauteur de 50 %. Pour bénéficier du mandat de gestion, vous devez acquérir les parts d’une PME éligibles à ce système et conservez vos titres durant 5 ans au minimum. Pour information, les FCPI et les FIP peuvent être cumulés avec un mandat de gestion. 

Les FIP, une solution intéressante pour réduire ses impôts

Les fonds d’investissement de proximité (FIP) sont un produit de défiscalisation résultant de la loi Dutreil. Ce système, tout comme les FCPI, vous offre l’occasion d’abaisser soit votre IR soit votre ISF. Pour profiter des avantages de ce dispositif financier, vous devez conserver une part des fonds d’une PME éligible aux FIP pendant 5 ans au minimum.